Je voulais construire une Maison de Haute-
Parfumerie où tradition et présent se confondent.
Julien Sprecher


Julien Sprecher, fondateur et directeur créatif de la Maison, a un amour inné pour la parfumerie et l’histoire. Avec Parfums de Marly, il exprime sa passion pour la création olfactive et les splendeurs du XVIIIe siècle, au travers d’une dualité temporelle qui incarne l’esprit de la marque : « Une juxtaposition du présent et du passé en tant que sources d’inspiration coexistantes et inattendues ». Une extravagance opulente passée au filtre d’une perspective contemporaine. Pour Julien Sprecher, le classique est toujours audacieux.


Julien Sprecher, fondateur et directeur créatif de la Maison, a un amour inné pour la parfumerie et l’histoire. Avec Parfums de Marly, il exprime sa passion pour la création olfactive et les splendeurs du XVIIIe siècle, au travers d’une dualité temporelle qui incarne l’esprit de la marque : « Une juxtaposition du présent et du passé en tant que sources d’inspiration coexistantes et inattendues ». Une extravagance opulente passée au filtre d’une perspective contemporaine. Pour Julien Sprecher, le classique est toujours audacieux.

I made Versailles for my court, Trianon for
my family, and Marly for my friends.
Louis XIV

Bien que le règne de Louis XV se soit en grande partie déroulé au château de Versailles, c’est à Marly qu’il allait s’amuser. Véritable palais des plaisirs, le château de Marly n’accueillait qu’un entourage restreint à quelques privilégiés : place à la joie et aux fêtes extravagantes. La cour du roi faisait preuve d’une telle obsession pour le parfum qu’on la surnommait la « cour des parfums » : les pochons, les éventails, les gants et même les fontaines étaient baignés de fragrances.

Bien que le règne de Louis XV se soit en grande partie déroulé au château de Versailles, c’est à Marly qu’il allait s’amuser. Véritable palais des plaisirs, le château de Marly n’accueillait qu’un entourage restreint à quelques privilégiés : place à la joie et aux fêtes extravagantes. La cour du roi faisait preuve d’une telle obsession pour le parfum qu’on la surnommait la « cour des parfums » : les pochons, les éventails, les gants et même les fontaines étaient baignés de fragrances.

En 1743, le roi commande les Chevaux de Marly, deux exquises pièces statuaires qui montent encore aujourd’hui la garde à l’entrée du château. Les figures équines majestueuses ont toujours tenu une place prépondérante à travers les dynasties royales françaises. C’est dans cette passion pour les chevaux et le XVIIIe siècle que se situe la source d’inspiration de Julien Sprecher et son âme de parfumeur.

En 1743, le roi commande les Chevaux de Marly, deux exquises pièces statuaires qui montent encore aujourd’hui la garde à l’entrée du château. Les figures équines majestueuses ont toujours tenu une place prépondérante à travers les dynasties royales françaises. C’est dans cette passion pour les chevaux et le XVIIIe siècle que se situe la source d’inspiration de Julien Sprecher et son âme de parfumeur.


Des parfums d’une singularité inégalée. Une parfumerie authentique qui honore le savoir-faire français sans se laisser entraver par les traditions. Des compositions audacieuses qui osent défier la norme. L’art de vivre du château de Marly distillé dans chaque jus raffiné, élaboré avec des ingrédients précieux. Et dans chaque flacon, une invitation à s’immerger dans la splendeur de l’invisible.


Des parfums d’une singularité inégalée. Une parfumerie authentique qui honore le savoir-faire français sans se laisser entraver par les traditions. Des compositions audacieuses qui osent défier la norme. L’art de vivre du château de Marly distillé dans chaque jus raffiné, élaboré avec des ingrédients précieux. Et dans chaque flacon, une invitation à s’immerger dans la splendeur de l’invisible.